Parmi les nombreux métiers du jeu vidéo, tu as choisi de te spécialiser dans le Game Design. Pourquoi ce choix? Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel?

Je suis issu d'une formation artistique, j'ai notamment suivi le cursus complet des beaux arts. Cela m'a permis d'avoir une certaine ouverture d'esprit et une bonne compréhension des enjeux de la création culturelle contemporaine. En parallèle, j'ai toujours mené une vie active dans la création et la fabrication de jeux: jeux de rôles, jeux de rôles grandeur nature, jeux de plateau... En 2008, j'ai découvert plusieurs programmes de formations centrés autour du Game Design et c'est donc tout naturellement que je me suis tourné vers cette voie, au croisement des passions qui m'animent, dans l'idée de pouvoir à terme, créer des univers ludiques et artistiques. J'ai obtenu un DESS en Game design à la faculté de Montréal (une formation équivalente à celle du DESS JVMI qui est devenu l'ENJMIN en France). Le Game design ne m'est jamais apparu comme limité au seul secteur du jeu vidéo, cependant c'est dans cette voie que l'embauche est la plus évidente. A mon retour en France, j'ai été embauché à Ubisoft Montpellier, et j'ai depuis travaillé sur plusieurs projets indépendants. Je donne aussi des cours de Game Design depuis 2013 ce qui me permet d'être au contact des étudiants pour partager ma passion, tout en restant à la page en terme de nouvelles pratiques du design et de ses dérivées. Aujourd'hui je suis à la tête d'une start up : Gear Prod qui se spécialise dans la conception innovante d'attractions immersives et ludiques.

 

Pour les personnes qui nous lisent, et qui connaîtraient pas le métier de Game Designer, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail? 

Game Designer est un métier transversal, au cœur du projet, il est responsable de ce que l'on pourrait résumer en un mot le " fun " du jeu. La plupart des gens ont une connaissance intuitive des jeux et même du design de ceux-ci, le game designer est là pour rationaliser et accélérer les processus de création qui mènent à la fabrication d'un jeu qui répond aux attentes. C'est un métier d'écoute, et de mise en pratique des idées qui sont communiquées par l'équipe de développement. Il faut comprendre la manière dont fonctionnent les joueurs, mais plus que cela, il s'agit d'anticiper leurs attentes et manipuler dans le bon sens du terme leurs émotions pour qu'ils aient une expérience à la hauteur de ce qu'ils recherchent. De l'autre coté, il s'agit de dialoguer avec les équipes de création, développeurs, artistes, producteurs... Afin de bien percevoir la vision créative du projet et ainsi guider le développement dans le sens souhaité.  

 

Où puises-tu ton inspiration? Quels sont les artistes et les œuvres qui t'influencent encore aujourd'hui?

Il m'est très difficile de répondre à cette question, je suis terriblement curieux et je suis en permanence à le recherche de nouvelles expériences ludiques ou artistiques. Ma réponse ne serait valable que l'espace de quelques semaines ou quelques mois, le temps de trouver une nouvelle source d'inspiration pour les centaines de projets qui tournent en permanence dans ma tête. Récemment j'ai visité la biennale d'art contemporain de Venise, j'y ai trouvé pas mal d'artistes et d’œuvres très intéressantes, qui donnent une vision décalée du monde, cela nourrit mon imaginaire. Je suis aussi très attentif à l'évolution récente du jeu de plateau et à la percée de nouveaux acteurs (souvent par le biais de Kickstarter) qui offrent de nouvelles expériences de jeu en renouvelant le genre. Plus largement, je suis un cinéphile aguerri et un lecteur assidu. Au fond, je ne me limite jamais à ce que les mass média produisent et je vais toujours chercher ou creuser les domaines qui attirent mon attention. 

 

Selon toi, quelles sont les qualités requises pour être un bon Game Designer?

Curiosité, ouverture d'esprit, écoute, communication... La liste est longue et la vie du Game Designer s'enrichit à chaque fois qu'il apprend.

 

Quelle est la phase de création que tu préféres dans le développement d’un jeu?

Je suis un concepteur dans l’âme, j'ai beaucoup de plaisir à créer et imaginer des solutions aux problèmes que l'on me pose. Je me passionne pour la création et la fabrication, cela peut paraître étonnant mais je tire beaucoup plus de satisfaction des phases de conception que de la réalisation du produit finit, c'est ce qui est moteur dans mon métier, et je pense qu'il est très compliqué d'avancer lorsque l'on ne prend du plaisir qu'à la réalisation de son travail.

 

Tu as travaillé un an chez Ubisoft, sur le projet Tintin. Que retiens-tu de cette expérience?

J'ai participé à l'un des plus gros projet (à l'époque) du studio de Montpellier, du début de la pré production jusqu’à la release finale, l'équipe était nombreuse et répartie sur plusieurs pays, la deadline était très serrée et impérative (sortie du film en salles) Je retiens principalement l'expérience collective et le travail d'équipe que cela à nécessité. Cela m'a beaucoup aidé, surtout dans la manière dont une production doit agir et réagir afin de concrétiser un projet jusqu’à sa mise en rayon. 

 

Es tu un joueur plutôt occasionnel ou invétéré? 

Je suis un joueur invétéré - lorsque mon emploi du temps me le permet - j'ai malheureusement de moins en moins de temps à consacrer au jeu, mais je me réserve toujours quelques soirées afin de nourrir mon cerveau d'expériences ludiques. Je prend aussi du temps à ne rien faire, je pense que tous les métiers autour de la création ont besoin de temps de repos afin de conserver leur capacité à rêver.

 

En 2016, tu as créé Gear prod, une start-up dédiée à l’escape game “numérique”. Peux-tu nous en dire plus sur ce tout nouveau concept?  

C'est une idée qui a germé dans nos têtes en 2016, avec deux associés. Nous avons perçu un espace d'innovation qui se situe à mi chemin entre les attractions grand public (type disney), les jeux vidéos et les escape rooms. On a essayé de garder le meilleur de ces trois mondes afin de créer quelque chose qui nous faisait tous rêver. Nous sommes tous issus du monde du jeu de rôles grandeur nature et nous avons un vrai savoir faire autour de l'immersion et du ludique. Nous sommes en train de construire quelque chose qui est aussi immersif (décor, son, ambiance) qu'une attraction de qualité, aussi intéractif qu'un jeu vidéo et en prise réelle avec les éléments de jeu, comme dans les escape rooms. Notre modèle économique vient se positionner sur un secteur en pleine expansion. Nous révélerons bientôt notre concept de manière publique... En attendant n'hésitez pas a venir sur notre page Facebook pour rester informer.

 

Comment vois-tu ton métier dans 10 ans? Selon toi, quelle place prendra la réalité virtuelle dans la conception d’un jeu?

C'est une bonne question, mais je pense que comme tous les métiers autour de la conception, le Game Designer sera toujours aussi indispensable dans 10 ans qu'aujourd'hui. Quand aux dispositifs de réalité virtuelle (type casque VR), je pense qu'ils ont un bel avenir devant eux, même si pour le moment je n'estime pas qu'ils répondent aux attentes du public et du marché. 

 

 

Aujourd’hui tu enseignes le Game Design chez EPIIC... Quels conseils donnes-tu aux étudiants qui souhaitent travailler dans le jeu vidéo? (book, bilinguisme anglais, métier passion, concurrence)

Expérience pro et portfolio, la concurrence est rude dans le jeu vidéo mais les débouchées existent. Si vous avez la motivation, les portes ne devraient pas rester fermées longtemps. Quoi qu'il en soit, il me parait de plus en plus indispensable de cumuler les 3 pré requis à l'entrée sur le marché du travail : Le diplôme, le portfolio et le stage pro. Faire l'impasse sur l'un des 3, c'est se mettre de sérieux bâtons dans les roues. 

 
Penses-tu que de futurs game designers vont naître à EPIIC?

Qui sait ? Je l'espère en tout cas, c'est un métier passionnant fait par des passionnés et je sais que l'école possède plusieurs étudiants dont le profil peut correspondre à celui de Game Designer. 
 

Entretien avec Adrien Vert -Game Designer

Posté le 05 Dec 2017
Jeux vidéos Film d'animation